Structures parasismiques

Projet lauréat du prix d’architecture et d’ingénierie parasismique 2012

L’ensemble du collège de l’Europe à Monthey se compose de cinq bâtiments autour d’une cour de récréation: un corps de salle de classes avec deux pavillons et deux salles de gymnastique. Les constructions datent de 1964 avec une salle de gym des années 1990. Cet aménagement est dans l’esprit d’une architecture moderne du début des années soixante : symétrique, ordrée et rationnelle, évoquant la lecture d’un cadre institutionnel approprié à la compréhension du système éducatif de l’époque. Cette approche cartésienne imprègne également l’architecture des bâtiments. Pourtant la répétition des éléments verticaux en façade ne découle pas d’une expression directe de la structure intérieure à l’extérieur, mais plutôt de l’évocation d’une sensation de structure et d’ordre en façade. Néanmoins, les constructions du collège de l’Europe présentent un manque structurel : celui d’un contreventement pour reprendre les forces horizontales en cas de tremblement de terre.

Pour l’assainissement parasismique du collège de l’Europe l’ingénieur et l’architecte ont introduit des nouvelles structures : des murs en béton contreventent les bâtiments dans les deux axes, tandis que des structures en acier tiennent les constructions en cas de torsion. Pour ceci des cadres métalliques sont appliqués contre les façades. La géométrie triangulée des structures découle d’une étroite collaboration entre ingénieur et architecte, pour trouver l’expression adéquate de la transmission des forces horizontales sur les dalles vers les fondations.

Comme les bâtiments qu’elles desservent, ces structures ne fonctionnent pas seulement sur le plan constructif et structurel, mais aussi sur le plan de la sensation. Avec leurs géométries dynamiques et directionnelles les structures évoquent la sensation de torsion qui peut envahir les bâtiments. Avec leurs tôles de remplissage les structures se veulent ludiques, évoquant des puzzles, des pliages et agissant comme prismes réfléchissant la lumière. Cadres et tôles sont peints dans des couleurs métalliques plus ou moins contrastées dans la gamme des gris du bâti. Les structures parlent leur propre langage et dialoguent avec l’existant par la similitude de la proportion de leurs profils et de leur coloration et de leur volonté d’une expression structurelle.

Programme
Assainissement parasismique
Lieu
Monthey, VS
Année
2010-2012
Maître d'ouvrage
Commune de Monthey
Procédure
Mandat direct
Ingénieur civil
Kurmann & Cretton SA, Monthey
Photographe
Eik Frenzel & Philomène Hoël